Articles par Chloé Chatelin

Le Canada, avec ses vastes paysages, sa réputation d’accueil et de qualité de vie, attire chaque année des milliers de Français à la recherche de nouvelles opportunités ou d’un changement de décor. Mais avant de s’envoler pour le Grand Nord, préparer son expatriation est essentiel pour garantir une transition en douceur. De la paperasse administrative à la découverte d’une nouvelle culture, chaque étape est cruciale pour réussir son expatriation au Canada.

Pour obtenir une aide à la mobilité internationale, n’hésitez pas à contacter un avocat fiscaliste spécialisée en mobilité pour une expatriation réussie !

Comprendre l’expatriation au Canada

Pourquoi choisir le Canada pour s’expatrier ?

Le Canada est bien plus qu’un pays : c’est une promesse de vie meilleure pour beaucoup de Français. Les raisons d’opter pour cette destination sont multiples :

Opportunités économiques

Avec une économie dynamique et diversifiée, le Canada offre de nombreuses opportunités de carrière, en particulier dans des secteurs en plein essor comme la technologie, l’énergie renouvelable et les services financiers. Son taux de chômage est généralement bas, et les conditions de travail sont souvent jugées meilleures qu’en France, avec un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée.

Qualité de vie

Le Canada est régulièrement classé parmi les meilleurs pays du monde pour la qualité de vie. La sécurité, l’accès aux soins de santé, l’éducation de qualité et l’environnement naturel préservé en font un choix privilégié pour les familles et les professionnels.

Diversité culturelle

Le multiculturalisme canadien est également un attrait majeur. Il s’agit d’une société ouverte et accueillante où chacun peut maintenir et célébrer son héritage culturel tout en s’intégrant à la vie canadienne.

Les différents types de visas et permis de travail

Avant de pouvoir travailler et vivre au Canada, il est essentiel de comprendre les différents types de visas et permis :

Le visa de résident temporaire

Ce visa est nécessaire pour les séjours de courte durée. Pour les citoyens français, un zTA (Electronic Travel Authorization) est souvent suffisant pour des visites de moins de six mois.

Le permis de travail ouvert

Ce permis permet de travailler pour n’importe quel employeur au Canada sans être lié à un contrat de travail spécifique. Il est très recherché mais aussi plus difficile à obtenir.

Le permis de travail fermé

Lié à un employeur spécifique, ce permis est délivré suite à une offre d’emploi validée par une Étude d’Impact sur le Marché du Travail (EIMT).

La résidence permanente

Les personnes souhaitant s’établir de manière permanente au Canada peuvent postuler à la résidence permanente à travers divers programmes, tels que le système d’Express Entry ou les programmes des candidats des provinces (PNP).

Les accords France-Canada facilitant l’expatriation

Les relations étroites entre la France et le Canada ont donné naissance à des accords facilitant la mobilité entre les deux pays :

L’Accord de mobilité jeunesse

Cet accord permet aux jeunes de 18 à 35 ans de travailler au Canada jusqu’à deux ans dans le cadre de l’Expérience Internationale Canada (EIC).

Les accords bilatéraux sur la sécurité sociale

Ils garantissent aux expatriés la prise en compte de leurs périodes d’assurance dans les deux pays pour la retraite et d’autres prestations sociales.

La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles

De nombreuses professions réglementées au Canada et en France ont des accords de reconnaissance mutuelle permettant une transition plus facile pour les professionnels qualifiés.

Préparer son départ

preparer-son-depart

La checklist de l’expatriation

Une préparation minutieuse est la clef d’une expatriation réussie. Voici une liste de contrôle pour ne rien oublier avant de partir :

Documents et formalités administratives

Assurez-vous d’avoir tous les documents nécessaires à jour : passeport, visa adéquat, permis de conduire international, et documents relatifs à votre situation (diplômes, certificat de mariage, acte de naissance, etc.). Il est aussi conseillé d’apostiller certains documents pour attester de leur authenticité à l’étranger.

Santé et assurances

Souscrire à une assurance santé internationale est indispensable en attendant de bénéficier de la couverture santé canadienne. Vérifiez également que vos vaccinations sont à jour et emportez un carnet de santé international.

Gestion financière et bancaire

Avant de partir, il est judicieux d’ouvrir un compte bancaire en ligne accessible depuis le Canada et de s’informer sur les moyens de transfert d’argent internationaux. N’oubliez pas non plus de prévenir votre banque française de votre départ pour éviter tout blocage de vos cartes.

Déménagement et logistique

Organisez votre déménagement en choisissant une entreprise spécialisée dans les déménagements internationaux et décidez de ce que vous allez emporter, stocker ou vendre.

Conseils pour apprendre l’anglais et le français canadien

Maîtriser l’une des deux langues officielles du Canada est un facteur clé de succès pour votre expatriation.

Ressources pour l’apprentissage des langues

Il existe de nombreuses ressources en ligne pour apprendre l’anglais ou améliorer votre français. Parmi elles, on trouve des applications mobiles, des cours en ligne, ou encore des groupes de conversation.

L’importance de la pratique au quotidien

La meilleure façon de maîtriser une langue est de la pratiquer régulièrement. N’hésitez pas à rechercher des partenaires linguistiques ou à vous immerger dans des environnements où vous serez obligé de parler la langue.

Les différences linguistiques au Canada

Le français canadien et l’anglais canadien ont leurs spécificités. Familiarisez-vous avec les expressions locales et les accents pour faciliter votre intégration.

S’installer au Canada

Choisir sa province et sa ville d’expatriation

Le choix de votre nouvelle demeure dépendra de plusieurs facteurs comme le marché de l’emploi, le climat, ou encore la présence d’une communauté francophone.

Comparaison des grandes villes canadiennes

Toronto, Vancouver, Montréal ou encore Calgary ont chacune leurs atouts et leur marché du travail spécifique. Renseignez-vous pour trouver la ville qui correspond le mieux à votre projet de vie.

Les provinces francophones et anglophones

Si vous préférez vivre en français, le Québec pourrait être un choix évident, mais d’autres provinces comme le Nouveau-Brunswick ou l’Ontario offrent également des communautés francophones accueillantes.

Climat et style de vie par région

Le Canada est un pays aux multiples climats. Que vous préfériez les hivers doux de la Colombie-Britannique ou les étés chauds du Québec, prenez en compte le climat dans votre décision.

Trouver un logement au Canada

La recherche de logement peut être l’une des parties les plus stressantes de l’expatriation.

Les différentes options de logement

Entre les appartements, les maisons en location ou l’achat d’un bien, explorez les différentes options en tenant compte de votre budget et de la durée de votre séjour.

Conseils pour la recherche de logement

Utilisez les plateformes en ligne spécialisées, les agences immobilières ou encore les groupes communautaires pour trouver un toit. Attention aux arnaques et préparez-vous à fournir des références et une preuve de revenus.

Comprendre le marché immobilier canadien

Le marché immobilier canadien peut être très compétitif, en particulier dans les grandes villes. Informez-vous sur les pratiques locales, comme les baux à durée fixe ou les dépôts de garantie.

Travailler au Canada

travailler-au-canada

La recherche d’emploi en tant qu’expatrié

Le marché du travail canadien peut présenter des différences significatives par rapport à celui de la France. Il est donc essentiel d’adapter sa démarche de recherche d’emploi.

Rédiger un CV canadien

Le CV canadien a ses particularités. Il est souvent plus concis que le CV français et se concentre sur les réalisations et compétences spécifiques liées au poste visé. De plus, certaines informations personnelles comme l’âge ou la photo ne sont généralement pas incluses.

Utiliser les réseaux professionnels et les sites d’emploi

LinkedIn est très utilisé au Canada pour le réseautage professionnel. Les sites d’emploi tels que Indeed, Monster, ou Workopolis sont également des ressources précieuses pour trouver des offres d’emploi. Les salons de l’emploi et les associations professionnelles peuvent aussi offrir des opportunités de réseautage importantes.

Comprendre les normes de travail canadiennes

Il est important de se familiariser avec la culture du travail canadienne, qui peut valoriser la flexibilité, le travail d’équipe et la communication ouverte. Les conditions de travail, comme les droits de congé, les heures supplémentaires et les avantages sociaux, peuvent également différer de la France.

Lancer son entreprise ou investir au Canada

Le Canada est ouvert aux entrepreneurs et investisseurs étrangers, avec plusieurs programmes conçus pour faciliter l’établissement de nouvelles entreprises.

Les démarches pour les entrepreneurs

Pour démarrer une entreprise au Canada, il est nécessaire de se familiariser avec les formalités de création d’entreprise, qui varient selon la province ou le territoire. Il est également important de comprendre le système fiscal canadien et de se conformer aux réglementations locales.

Les secteurs porteurs pour investir

Des secteurs tels que la technologie, l’énergie propre, l’agro-alimentaire ou encore le tourisme offrent de nombreuses opportunités pour les entrepreneurs et investisseurs étrangers.

Les aides et subventions disponibles

Le gouvernement canadien et les gouvernements provinciaux proposent diverses aides et subventions pour encourager la création d’entreprises et l’innovation. Renseignez-vous sur les programmes disponibles pour votre secteur d’activité.

S’intégrer et vivre au quotidien

Comprendre la culture et les coutumes canadiennes

La culture canadienne est riche et variée, et bien qu’elle partage certaines similitudes avec la culture française, il y a des différences notables à comprendre pour s’intégrer pleinement.

Les différences culturelles majeures

La politesse et le respect de l’espace personnel sont très importants au Canada. Les rapports sociaux peuvent sembler plus formels et la communication plus indirecte qu’en France. Il est également courant de faire preuve de ponctualité et de respecter les files d’attente.

Les fêtes et traditions canadiennes

Participer aux fêtes locales comme la fête du Canada, Thanksgiving ou le Jour du Souvenir peut être une excellente façon de mieux comprendre le pays et de tisser des liens avec ses habitants.

Conseils d’intégration sociale

Engagez-vous dans la communauté en participant à des activités locales, bénévoles ou sportives. Cela peut être un moyen efficace de rencontrer des gens et de se faire des amis.

Le système de santé canadien

Le système de santé canadien est différent du système français, et il est important de comprendre son fonctionnement pour bénéficier de tous les soins nécessaires.

Les services de santé pour les expatriés

En tant qu’expatrié, vous pourriez avoir droit au régime public de soins de santé après une période d’attente, qui varie selon la province. Pendant cette période, une assurance santé privée est indispensable.

S’inscrire au système de santé provincial

Une fois éligible, vous devrez vous inscrire au programme de santé de votre province pour obtenir votre carte d’assurance maladie, qui vous donnera accès aux services de santé couverts.

Gérer sa santé en tant qu’expatrié

Il est conseillé de trouver un médecin de famille dès que possible et de se familiariser avec les procédures d’urgence dans votre région. Il est également essentiel de comprendre comment les prescriptions médicales et les remboursements fonctionnent au Canada.

Les aspects légaux et fiscaux de l’expatriation

Les obligations fiscales pour les expatriés français au Canada

La fiscalité peut être complexe lorsqu’on change de pays de résidence. Il est important de comprendre vos obligations pour éviter tout problème avec les autorités fiscales.

La double imposition et les conventions fiscales

La France et le Canada ont signé une convention fiscale pour éviter la double imposition. Cela signifie que les revenus que vous gagnez au Canada seront imposés une seule fois. Il est essentiel de déclarer votre départ à l’administration fiscale française et de vous informer sur vos obligations fiscales au Canada.

Les déclarations de revenus au Canada et en France

Même en tant qu’expatrié, vous pourriez devoir déclarer vos revenus en France, surtout si vous y conservez des intérêts économiques. Au Canada, la période de déclaration fiscale s’étend du 1er janvier au 30 avril de chaque année pour l’année fiscale précédente.

Les particularités fiscales canadiennes

Le système fiscal canadien peut présenter des particularités telles que la déclaration de la TPS/TVH pour certains biens et services, ou le crédit d’impôt pour la condition physique des enfants. Informez-vous auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC) ou d’un conseiller fiscal pour comprendre pleinement vos droits et obligations.

Les droits et protections en tant qu’expatrié

Il est essentiel de connaître vos droits en tant qu’expatrié au Canada, tant sur le plan du travail que de la protection sociale.

Les droits du travail

Les droits du travail au Canada sont réglementés au niveau fédéral et provincial. Ils couvrent des aspects tels que le salaire minimum, les heures de travail, les congés payés et la santé et la sécurité au travail. Assurez-vous de comprendre les lois du travail de votre province ou territoire.

La protection sociale

Le Canada offre une protection sociale qui comprend l’assurance maladie, le Régime de pensions du Canada (RPC) et l’assurance emploi. En tant qu’expatrié, vous pourriez avoir droit à ces prestations en fonction de votre statut et de la durée de votre séjour.

La retraite pour les expatriés

Si vous avez travaillé et cotisé au RPC, vous pourriez avoir droit à une pension canadienne à votre retraite. Les accords de sécurité sociale entre la France et le Canada peuvent vous permettre de cumuler vos périodes de cotisation dans les deux pays pour votre retraite.

Conclusion

Préparer et vivre une expatriation au Canada est une aventure exaltante mais exigeante. En suivant les conseils évoqués dans cet article, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour une installation réussie. L’adaptabilité et l’ouverture d’esprit seront vos meilleurs alliés pour profiter pleinement de cette expérience unique.

Nous espérons que cet article vous a fourni les informations et les outils nécessaires pour planifier votre expatriation au Canada. La préparation est la clé, alors prenez le temps de bien vous informer et de suivre les étapes recommandées. Partagez cet article avec ceux qui envisagent de faire le grand saut et n’hésitez pas à laisser vos questions ou commentaires ci-dessous.

Veuillez remplir les champs requis*